Les Kenyans ont génétiquement une grande endurance (1/16)

Des études récentes ont révélé que les kényans ont « peu d’accumulation d’ammoniac dans leurs muscles à cause de la combustion des protéines et de l’accumulation d’acide lactique. Ils ont plus d’enzymes musculaires qui brûlent les graisses, et leurs réserves de glycogène ne sont pas brûlées aussi rapidement, ce qui améliore l’endurance. »

Écrit par la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

tete de negre-haribo-melting-pote-masques-noirs

« Têtes de nègres » de Haribo (9/18)

femme athlète nigériane

Les ouest-africains sont génétiquement meilleurs sprinters (2/16)