« Dieux » & « Déesses » (6/18)

Patisseries Dieux et Déesses sur les fantasmes coloniaux

Bon là ce ne sont pas tant les noms qui choquent concernant ces pâtisseries. C’est plutôt la forme qu’ils ont.

C’est la boulangerie « Aux délices de Grasse » qui propose/proposait (on ne sait pas si c’est toujours le cas) ces deux pâtisseries appelées « Dieux » et « Déesses ». Elles représentent des personnages nus, bien en chair, au chocolat noir contenant un glaçage rose au niveau des organes génitaux et des lèvres. La version masculine de la pâtisserie est ornée d’un énorme sexe. La version féminine, d’une poitrine très généreuse. Pourquoi ça n’aurait jamais dû exister ? Parce que ces deux pâtisseries reflètent une « caricature négrière, obscène et injurieuse qui puise dans la vieille tradition du racisme colonial » (selon le CRAN). Effectivement, ces pâtisseries s’inspirent des fantasmes coloniaux qui ne datent pas d’aujourd’hui concernant les Noirs : regards hébétés, bouches démesurées, nudité imposée, organes sexuels gigantesques.

De plus, le créateur de ces fameuses pâtisseries a reconnu que pour les créer, il s’est inspiré d’une pâtisserie s’appelant « négresse » … On te laisse faire le rapprochement.

Écrit par la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Patisserie_l'africain

« L’africain » (5/18)

Les-biscuits-Papou-brun-caricature-de l'africain

« Papou » (7/18)