dans

9 Gâteaux/pâtisseries/confiseries qui n’auraient jamais dû exister

Parfois il arrive que certains n’aient pas d’imagination pour vendre leurs produits. Ils ont une vision de la vente et du marketing très étrange (et paradoxalement très calculée aussi). Du coup, ils se sentent obliger de dénigrer des origines, une couleur de peau, une communauté…

Le point commun et le problème (ce n’est pas le seul) que l’on remarque dans la liste de gâteaux/pâtisseries/confiseries qu’on va te partager, c’est que les Noir(e)s sont utilisé(e)s pour vendre du chocolat ou des bonbons de couleur noir.

Oui, le chocolat c’est super bon et oui, le cacao ça pousse aussi en Afrique. Mais quand le but de ces personnes à travers ces gâteaux/pâtisseries/confiseries c’est de s’inspirer des fantasmes coloniaux (qui ne datent pas d’aujourd’hui d’ailleurs) concernant les Noirs afin de les entretenir continuellement, là c’est TRÈS problématique !

Tu verras que pour chaque gâteau, pâtisserie ou confiserie on a décris leur composition. Ce n’est pas pour te donner envie d’y goûter (oh non, loin de là). Parce qu’en vrai on s’en tape un peu (énormément) de savoir si la confiserie, la pâtisserie ou le gâteau est bon(ne). C’est simplement pour t’indiquer dans quel contexte ils ont voulu donner ce nom et pourquoi selon eux le nom donné est justifié.

Bref… Voici une liste de 9 gâteaux/pâtisseries/confiseries qui n’auraient jamais dû exister !

#2 « Tête De Nègre »

Pâtisserie Tête De Nègre

Cette pâtisserie vient du Nord de la France. Elle est constituée d'un biscuit sec sur lequel repose de la guimauve en forme de dôme et enrobé de chocolat. Aujourd’hui le nom a changé pour tête de choco, mais il n’empêche que pendant un temps il s’est quand même appelé Tête-de-Nègre !

Et si on créait des pâtisseries avec le nom « tête de babtou fragile » (et encore cette expression est plus risible qu’autre chose. Elle est loin d’être équivalente à « tête de nègre ». Mais tu nous excuseras, c’est la plus « hard » qu’on a trouvé.), est-ce que ça passerait à ton avis ?

#3 « Bamboula »

Les-biscuits-Bamboula-St-Michel

Les biscuits "Bamboula" de St Michel sont apparu dans les années 80 et ont disparu dans les années 90 (heureusement). Pour représenter ces gâteaux, ils ont jugé bon de dessiner un petit garçon à la peau noire donc africain, avec une tenue léopard. Si tout ça ce n’est pas cliché ! Le pire c’est que ces gâteaux étaient distribués à échelle industrielle. Ils ont donc atterri dans un grand nombre de foyers français. Et ils ont eu tellement de succès que la marque avait décliné « Bamboula » sur plusieurs supports : pin’s, bandes dessinées, tirelires, tour de disque, etc.

Et ce n’était pas suffisant, puisqu’en 1994 c’est carrément un zoo humain nommé « Le village de Bamboula » qui a ouvert ses portes à Nantes pour faire la promotion de la marque et des gâteaux. Oui t’as bien entendu (ou plutôt lu). Et quand tu crois avoir tout entendu dans cette affaire, en fait, non ! Ils ont en plus embauché une vingtaine de figurants Noirs africains pour déambuler en "tenue traditionnelle" (selon eux) au milieu de cases et d'animaux de la savane. Ces « figurants africains » avaient été recrutés et devaient, par contrat, être torse nu quand la température le permettait. Alors, en ce qui concerne le respect, on est à quel niveau à ton avis ?

#4 « Le Négro » & « Le Bamboula »

Gateaux le négro et le bamboula - Auxerre - chocolaterie féret

À Auxerre, la chocolaterie Féret avait créé deux pâtisseries qu’elle avait nommées l’un « Le négro » et l’autre « Bamboula » (parce que les gâteaux « Bamboula » de Saint-Michel ne suffisaient pas) et les commercialisaient depuis 2009.  Pour te les décrire, le « Négro » est un pain d’épice praliné et le « Bamboula » un biscuit chocolaté. Evidemment les internautes se sont plaints aux associations anti-racisme (on les comprend). La chocolaterie a dû s’expliquer sur les réseaux sociaux. Elle a indiqué que « ces gâteaux n’étaient pas racistes, qu’ils dataient de 1919 et avaient été conçus afin de rendre hommage aux tirailleurs sénégalais qui avaient combattus durant la Grande Guerre, mais aussi à une danse africaine ». Ce qui n’a convaincu, ni les internautes, ni les associations et nous non plus d’ailleurs ! Il n’y a qu’à regarder les bonhommes dessinés de manière caricaturale pour comprendre !

#5 « L’africain »

Patisserie_l'africain

Dans les boulangeries-pâtisseries valenciennoises et amandinoises on peut trouver « l’Africain ». Ce dernier ressemble beaucoup à la pâtisserie/viennoiserie « pain suisse » mais il est différent. Le dessus est totalement recouvert de chocolat, et l'intérieur est abondamment fourré avec de la crème anglaise et garnie avec beaucoup de pépites de chocolat. Donc la personne qui a créé cette pâtisserie elle s’est dit « tiens elle est noire, elle est au chocolat, bon bah je vais l’appeler « l’Africain », ça va passer crème » !

#6 « Dieux » & « Déesses »

Patisseries Dieux et Déesses sur les fantasmes coloniaux

Bon là ce ne sont pas tant les noms qui choquent concernant ces pâtisseries. C’est plutôt la forme qu’ils ont.

C’est la boulangerie "Aux délices de Grasse" qui propose/proposait (on ne sait pas si c’est toujours le cas) ces deux pâtisseries appelées « Dieux » et « Déesses ». Elles représentent des personnages nus, bien en chair, au chocolat noir contenant un glaçage rose au niveau des organes génitaux et des lèvres. La version masculine de la pâtisserie est ornée d’un énorme sexe. La version féminine, d’une poitrine très généreuse. Pourquoi ça n’aurait jamais dû exister ? Parce que ces deux pâtisseries reflètent une « caricature négrière, obscène et injurieuse qui puise dans la vieille tradition du racisme colonial » (selon le CRAN). Effectivement, ces pâtisseries s'inspirent des fantasmes coloniaux qui ne datent pas d’aujourd’hui concernant les Noirs : regards hébétés, bouches démesurées, nudité imposée, organes sexuels gigantesques.

De plus, le créateur de ces fameuses pâtisseries a reconnu que pour les créer, il s’est inspiré d’une pâtisserie s’appelant « négresse » … On te laisse faire le rapprochement.

#7 « Papou »

Les-biscuits-Papou-brun-caricature-de l'africain

Dans le même registre que les gâteaux Bamboula de Saint-Michel, lancés par la biscuiterie Brun, les gâteaux « Papou » ont vu le jour en 1979. Les gâteaux « Papou » sont des biscuits nappés au chocolat, à la noix de coco et aux noisettes, avec pour mascotte un personnage « africain caricatural ». Parce que oui, évidemment, c’est vrai que c’est très représentatif (c’est de l’ironie hein) !

#8 « Conguitos »

conguitos-bonbons-caricature-de l'africain

Les bonbons Conguitos ont été créés en Espagne en 1961. Afin de vendre leurs bonbons, les fabricants ont voulu créer une mascotte avec des connotations insultantes en utilisant encore et toujours des stéréotypes dont les noirs sont victimes. Visiblement, cela ne choque personne et encore moins les espagnols, puisque, encore aujourd’hui, ces bonbons sont commercialisés.

#9 « Têtes de nègres » de Haribo

tete de negre-haribo-melting-pote-masques-noirs

Décidément, ils n’ont aucune originalité pour trouver des noms ! Haribo avait décidé d’appeler ses bonbons au réglisse de couleurs noires et en forme de visages ou de masques rappelant l'art primitif africain, des « Têtes de nègres » qu’ils ont ensuite rebaptisés « Melting pote » en 2013. Pour finalement les retirer complètement de la vente. Pourtant, encore aujourd’hui, on peut les retrouver en vente sur certains sites de bonbons et de confiseries.

Qu'en penses-tu ?

Écrit par la rédaction

Les 7 meilleurs conseils de Daymond John pour lancer ton produit comme un requin

Photo de couverture de photos vintages de femmes africaines avec leurs somptueuses coiffures traditionnelles

25 Photos vintages de femmes africaines avec leurs somptueuses coiffures traditionnelles